2021!

Et si les épreuves traversées lors des confinements et autres restrictions administratives nous permettaient de changer de point de vue sur le monde et sur nous-même ?

Et si être privé (e) de déplacements en extérieur était une occasion inattendue d’accomplir un voyage intérieur vers des espaces insoupçonnés de liberté ?

Je souhaite de tout cœur que 2021, quelque soient les formes de la vie offertes, soit une année où chante, danse et vibre en chacune et chacun de nous une joie profonde et vraie !

OUI, c’est possible, et le yoga dans son essence et sa pratique, peut nous y aider.

Que le trouble du monde nous invite à la simplicité et à la présence à nous-même.


Avec la confiance de pouvoir à nouveau partager au sein de l’IFYM de vraies rencontres à l’intime de nos corps et de nos cœurs !

Colette Hersnack, présidente, au nom du CA

Les Automnales de l’IFYM

17-18 octobre 2020 au mas de l’Euzière

L’IFYM a donné rendez-vous à ses adhérents les 17 et 18 octobre 2020 dans le magnifique cadre cévenol du mas de l’Euzière pour son traditionnel week-end des « Automnales ». L’automne était bien là avec sa généreuse palette de couleurs rehaussées par un soleil radieux.
Malgré la situation sanitaire, le stage a pu avoir lieu. Vous étiez nombreux à venir participer sans crainte…et nous avons essayé d’être sans reproches.

« Le cœur de notre être » avec Bruce Harris

Pour cette rencontre nous avons invité Bruce Harris qui nous a proposé une introduction à la non-méditation et au rituel épuré de la voie directe du dzogchen. Bruce a développé les trois impératifs de cet enseignement :

  • Voir directement le cœur de notre être
  • Laisser cette « vision » du cœur nous inspirer durant cette rencontre
  • La laisser s’incarner dans l’ici et le maintenant de nos vies

« Dans la voie du zen comme dans celle de la tradition dzogchen dont je m’inspire, ce qui est important c’est la découverte du cœur, le cœur de notre être, traduit par ce mot : mandala. Le mandala c’est la communauté d’être. Nous formons le mandala d’être car nous partageons la même existence. Le cœur de chaque être est notre cœur commun. Ce mandala peut être étendu jusqu’à inclure tous les êtres vivants sur cette terre et au-delà.
Le propre du cœur – et je ne parle pas nécessairement du cœur physique ou le chakra du cœur – je parle du cœur de notre être, le lieu le plus intime qui est en même temps l’existence toute entière, sans frontière : votre cœur, notre cœur est lui-même sans limite. Le sens de l’éveil dans le zen ou dans la tradition dzogchen c’est d’explorer, de découvrir et de s’identifier avec l’espace immense du cœur qui inclut l’univers. A la différence de certaines autres voies, le zen et le dzogchen tels que je les connais voient clairement l’impossibilité d’accéder au cœur par un chemin avec  un but à atteindre. A l’inverse, la voie du zen nous propose la détente, le lâcher prise de toute tentative de saisir le cœur car il est parfaitement insaisissable et inatteignable par aucune voie, pratique, méthode ou technique. Le cœur est inaliénable : c’est ce que nous sommes fondamentalement et qui constitue notre expérience première, primordiale la plus intime. » Bruce Harris

Le compte rendu détaillé de cette belle rencontre sera diffusé dans le prochain numéro de Regard au printemps.

Najia Begny

Le Livre du Maintenant, dans une nouvelle présentation, est à présent disponible

Le Livre du Maintenant
François Lorin 

François Lorin, un des fondateurs dans les années 1980 de l’association IFY.M est un quêteur de vie et un enseignant qui, par sa vision inspirée, a touché en profondeur nombre d’entre nous. C’est pourquoi l’IFY.M a le grand plaisir d’éditer et de diffuser l’expression de son regard philosophique et poétique du Yoga Sūtra de Patañjali ; une invitation à confronter encore et encore nos illusions et à permettre que se dévoile une dimension toute autre. L’ouvrage disponible est une édition dans un format poche, plus simple et plus maniable.

la couverture de la nouvelle édition du Livre du Maintenant, bleu avec une mandala

Ce nouvel opus n’aurait pu voir le jour sans l’implication d’une équipe enthousiaste réunie autour de la production, de la diffusion et de la distribution de l’ouvrage ; un grand merci aux membres du CA de l’IFY.M ayant participé à cette aventure.

Merci tout particulièrement à Graziella Proust pour son travail au long cours, sa grande disponibilité et son talent, à Christine Chaput pour ses relectures patientes et minutieuses. Enfin, merci à Geneviève Pary qui héberge généreusement les livres et les diffuse à la demande avec efficacité.

Vous trouverez le bon de commande ici.

Colette Hersnack présidente IFYM